Francie Ntumi, biologiste et première femme africaine à recevoir le prix Georg-Forester

Depuis 2010, Francie Ntumi, biologiste, formée en France, à l’institut pasteur de Paris dirige le laboratoire moléculaire de la Fondation congolaise pour la recherche médicale à Brazzaville.

Cette structure de recherche est située dans l’enceinte de l’ancienne Faculté des sciences de l’Université Marien Ngouabi. C’est dans ce centre doté de la technologie de pointe que ce professeur qui figure parmi les meilleures femmes scientifiques du continent mène ses travaux de recherche. Ceux-ci portent sur le paludisme et d’autres maladies infectieuses.



francie-ntumi-biologiste‘‘Nous traitons de problèmes de santé publique qui pourraient permettre à nos autorités de prendre des décisions basées sur des connaissances et sur des estimations faites à Genève.
’‘, déclare -t-elle.

En 2012, lors des incendies de la poudrière de Mpila à Brazzaville, la biologiste a participé aux opérations d’identification des victimes.

La Congolaise qui a fait ses premiers pas dans le monde de la recherche au début des années 90 en Afrique de l’Ouest.

Chercheuse de niveau 19 sur l’index H, le professeur a déjà publié environ 80 articles scientifiques et remporté de nombreux prix. Elle est notamment la première femme africaine à recevoir le prix Georg-Forester qui distingue des chercheurs pour les travaux menés dans leurs pays.

Demain, de son laboratoire sortira peut-être un vaccin contre le paludisme.


Copyright africanews – Serge Patrick MANKOU avec Durel Bouesso, correspondant au Congo

logo-1-ff-blanc

Octobre 2016