7 femmes tuées dans un raid aérien contre une ferme agricole dans le sud-ouest libyen

almesmariTripoli, Libye – « Des avions de chasse appartenant aux milices al-Bouniane al-Marsous de Misrata ont mené une frappe aérienne contre le projet Nina agricole dans la municipalité de Juffra, tuant sept femmes et blessant un certain nombre d’enfants », a indiqué le porte-parole du Commandement général de l’Armée libyenne, le colonel Ahmed al-Mesmari.

Au cours d’une conférence de presse à Benghazi, le colonel al-Mesmari a indiqué que les avions qui venaient de Misrata (220 km est de Tripoli) ont essayé de cibler des unités du bataillon 12, basé dans la région de Juffra, qui explore le lieu de l’incident survenu lundi, expliquant qu’il n’a pas enregistré des pertes dans les rangs des forces armées.

Pour sa part, le vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale, Moussa al-Koni, a affirmé mardi soir que le raid aérien qui a visé des sites civils aux alentours du projet agricole Nina de Juffra, a été réalisé par des hors-la loi, déclarant sa ferme condamnation de cette attaque.

Monsieur al-Koni a indiqué, dans un tweet: « Nous condamnons fermement le raid mené par des hors- la loi, ciblant des sites civils du projet Nina agricole à Juffra, tuant et blessant de nombreux civils ».

Le vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement de réconciliation nationale a souligné que le ministère de la Défense conduit une enquête sur les circonstances du raid, écrivant dans un autre tweet: « Le ministère de la Défense enquête sur les circonstances du raid et les motifs et la partie qui l’a exécuté. Les vies des civils sont chères, et nous ne le tolérerons pas ».


Copyright PANAPRESS

logo-1-ff-blanc

Septembre 2016